You are currently browsing the tag archive for the ‘gothique’ tag.

the-presentation-of-christ-from-altar-of-philip-the-bold-1399L’art gothique est ce courant artistique moyenâgeux qui s’est développé dans la France romane au milieu du douzième siècle.

Mené par le développement synchronisé de l’architecture gothique, l’art gothique se développe à l’ensemble de l’Europe occidentale, par contre domine surtout l’art au nord des Alpes. Des formes plus classiques en Italie ne seront pas au complet abolies à travers l’art gothique. Le caractère élaboré du gothique international continue son changement et se métamorphose pouvant aller à la fin du quinzième siècle. Pendant cette époque, les oeuvres d’art portables comme les manuscrits enluminés et les artistes se déplacent pas mal en parcourant les pays, réduisant abondamment, la variation de formes nationales parmi les oeuvres d’art faites pour la crème du royaume et réalisant un style commun sur la royauté et de la haute noblesse.

L’art sacré, aussi appelé art religieux, est une forme d’imagerie artistique, qui compose des icônes d’inspiration religieuse la plupart du temps destinées à élever la conscience vers l’univers spirituel. L’art sacré entraine des méthodes de rite et de culte, et les sujets méthodes et opérationnels du cheminement de la fabrication spirituelle sur les traditions religieuses de l’artiste.

Avant d’être incorporé à travers l’art de la Renaissance, l’art gothique tardif continu jusqu’au seizième siècle dans de nombreux emplacements, par exemple en Allemagne. À l’époque gothique, la sculpture, la peinture sur bois, les vitraux, les fresques et les manuscrits enluminés sont les médias élémentaires utilisés par les artistes.

La peinture gothique comme qu’on la connaît ne fait pas son apparition avant environ 1200, soit presque 50 années après les racines de l’architecture et la sculpture gothique. La transition de l’art roman au gothique est excessivement indéfinie et les petits détails ornementaux gothiques apparaissent avant qu’une mutation caractéristique ne soit remarquée à l’intérieur du caractère des figures aussi appelé des compositions elles-mêmes.

C’était sur un mur du monastère de Saint-Denis, en Île-de-France, que les sculptures gothiques sont apparues, au milieu du douzième siècle. La sculpture gothique change du style rigide et allongé, encore en terre romane, à un caractère plus naturaliste vers la fin du douzième siècle. Dans le traitement de la draperie, l’expression faciale et la position, les influences des vieilles sculptures grecques et romaines y sont mélangées.

février 2020
L M M J V S D
« Mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829